La quintessence de la sapience – saison 3 – 11/52/21

Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas et joignez vous à nous et publiez le jeudi avant 12 h

Donner des baies à quelqu’un

Signification

Tromper quelqu’un

Origine de l’expression « donner des baies à quelqu’un »

Expression française d’origine italienne où le terme baie est dérivé de l’italien baia dont le sens est le même. Toutefois il est à remarquer que le mot « baie » est toutefois mal orthographié car la lettre « i » devrait être remplacée par un « y » sujet à la racine de l’ancien verbe bayer pour faire en sorte que toute personne à qui l’on donne des bayes est considéré comme sujet à s’ébahir de peu de choses.

Expressions françaises synonymes

Mener en bateaurouler dans la farine

Chez mes aminautes

La quintessence de la sapience – saison 3 – 10/52/21

Je ne revieans pas sur ma connexion l’affaire n’est pas encore réglée car il s’agit de travaux en vue, paraît-i; d’installer la fibre. Je n’ai pu faute de connexion mettre vos liens la semaine dernière. J’espère que vous ne m’en voudrez pas.

Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas et joignez vous à nous et publiez le jeudi avant 12 h

Jaloux comme un pou

Lorsque quelqu’un est très orgueilleux ou qu’il fait preuve d’une jalousie excessive, on utilise l’expression « jaloux comme un pou ». Il est bien étrange d’associer ces sentiments à ces drôles de bêtes qui grouillent de temps en temps sur nos têtes. Cet insecte parasite ne semble pas tant jaloux que cela. Mais alors pourquoi dit-on « jaloux comme un pou » ?

En fait, à l’origine on disait « fier comme un pou ». Mais le sens de ces deux formules est assez proche. Néanmoins, même avec cette petite modification, on ne saisit toujours pas comment cela pourrait représenter cet insecte. Pour comprendre pourquoi l’on dit « jaloux comme un pou » il faut donc nous intéresser à « fier comme un pou ».

L’expression est en fait ironique. Il semblerait qu’elle soit issue d’une déformation du vieux français : Pouil. Ce terme signifiait alors coq. Tous ceux en ayant déjà vu un peuvent attester le fait que cet animal parait toujours se pavaner et qu’il semble très fier de lui. Au final, le terme a peu à peu été déformé avec le temps. Le mot « pouil » a évolué en « coq » mais l’expression est restée, et a changé en « pou ». Ce qui n’est vraiment pas la même chose ! Ainsi, le coq, maître de la basse-cour, et son instinct de domination naturel ont finalement été associés au petit animal disgracieux des chevelures de certains.

Désormais, les deux expressions « jaloux comme un pou » et « fier comme un pou » sont utilisées. Elles sont différenciées, mais ont cependant la même origine. La première étant simplement un dérivé de la seconde. Alors pensez-y la prochaine fois que l’utiliserez !

Chez mes aminautes

La quintessence de la sapience – saison 3 – 8/52/21

Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas et joignez vous à nous et publiez le jeudi avant 12 h

A bras raccourcis

Signification : Frapper avec des coups violents.

Origine : Expression française dont les origines remontent à la fin du XVIIème siècle et qui viendrait dit-on selon les interprétations du domaine de l’escrime où l’épéiste avec son bras replié ne serait pas en position de garde mais prêt à se défendre sans que l’on s’y attende le moins. Toutefois et selon les règles fondamentales de ce sport en question, frapper à bras raccourcis n’est pas dans le domaine du possible puisque il faudrait tendre le bras pour le faire.

Selon d’autres interprétations qui jugent le domaine de l’escrime incapable de servir d’origine à cette expression, les bras raccourcis viendraient plutôt des manches d’un habit que l’on a tendance à remonter ou à replier pour livrer combat.

De nos jours, cette expression a été rendue célèbre grâce à la bande dessinée « Astérix ».

Expression française synonyme : Jouer des poings

Chez mes aminautes

La quintessence de la sapience – saison 3 – 7/52/21

Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas et joignez vous à nous et publiez le jeudi avant 12 h

Heureux comme un coq en pâte

Signification : Vivre à l’abri de tout souci ne s’occupant que de manger, dormir et jouir de tout le confortable de la vie

Origine de l’expression

Il s’agirait dans cette comparaison d’un coq renfermé dans une cage et que l’on gave de pâtée pour l’engraisser (ce qui ne serait pas pour lui un véritable bonheur) ou d’un coq en pâte renfermé dans un pâté et dont la tête domine la croûte.

Dans le dictionnaire de Trévoux (1771) et dans celui de l’Académie (1835), on compare à ce coq un homme, tenu bien chaudement couvert dans son lit et ne montrant uniquement que la tête.

C’est donc par suite de l’analogie qu’offre cette position avec celle du coq entouré de pâte qu’est due l’origine de cette locution proverbiale.

Chez mes aminautes

La quintessence de la sapience – saison 3 – 6/52/21

Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas et joignez vous à nous et publiez le jeudi avant 12 h

Couvert comme Saint-Georges

Signification : Trop couvert par crainte du froid, habillé chaudement

Origine de l’expression

Expression régionale marseillaise qui décrit celui qui est emmitouflé dans plusieurs couches de vêtements par crainte du froid. Elle viendrait dit-on de la légende de Saint-Georges de Lydda qui a terrassé le dragon. Ce saint a toujours été représenté couvert d’une grosse armure pour le protéger et qui semblerait un excès de protection et ce dans  tous les domaines que ce soit la guerre ou le froid.

L’expression en question aurait été inventée par les gens de la région et ce ci s’explique par le fait que dans le sud, il fait toujours beau et qu’il n’est pas nécessaire de se vêtir outre mesure.

Chez mes aminautes

La quintessence de la sapience – saison 3 – 5/21

Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas et joignez vous à nous et publiez le jeudi avant 12 h

Pour ta gouverne

Signification : Pour information

Origine de l’expression « pour ta gouverne »

Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remonte au XVIIIème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque.

« Gouverne » existe depuis le XIIème et prend le sens de gouvernement ou conduite. Ce serait seulement au XVIIIème siècle que cette gouverne devient pratiquement une règle de conduite.

Au XIXème siècle, « pour ta gouverne » est utilisée pour introduire une phrase explicative sur la conduite à tenir dans une situation où il est possible d’être confronté et pour laquelle il doit être préparé.

Selon d’autres interprétations, la gouverne viendrait du langage maritime et serait synonyme d’aviron. Puis le terme a désigné au début du XXème siècle une surface mobile et un dispositif servant à la conduite d’un engin aérien. La gouverne a été retrouvée dans d’autres expressions comme « être de bonne gouverne » ou « être en gouverne ». En tous les cas, de nos jours  l’expression pour ta gouverne est fréquente mais pédante ou ironique.

Chez mes aminautes

La quintessence de la sapience – saison 3 – 3/21

Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas et joignez vous à nous et publiez le jeudi avant 12 h

Tous les 36 du mois

Signification

Très rarement, pour ainsi dire jamais

Origine de l’expression

Expression française qui remonte au milieu du XIXème siècle. Mais la question que se pose serait de savoir pourquoi « 36 » alors qu’un mois ne comprend que 31 jours au grand maximum, et pourquoi « 36 » spécifiquement ?

36 est un nombre on ne peut plus curieux. Il serait à la fois le carré de 6 et le triangulaire de 8 et réfère donc symboliquement aux 6 jours de la création et donc à la totalité de ce qui existe sur terre. Le fameux 8, fait référence au 8ème jour, le nouveau monde annoncé par le déluge marquant la fin du monde ancien, selon le nouveau Testament.

Exemple d’utilisation

J’ai bien là, sous la remise, ajouta le charron, une vieille calèche qui est à un bourgeois de la ville qui me l’a donnée en garde et qui s’en sert tous les 36 du mois. Je vous la louerais bien, qu’est ce que cela me fait ? (V. Hugo : Les Misérables)

Chez mes aminautes

La quintessence de la sapience – saison 3 – 2/21

déménager à la cloche de bois 

Abandonner discrètement son logement ; abandonner furtivement son logement ; quitter un logement sans payer le loyer

Origine et définition

Au milieu du XIXe siècle, la première version connue de cette expression était « déménager à la ficelle », cette corde qui permettait de descendre discrètement ses affaires par la fenêtre, puis de passer devant le concierge les mains vides, de manière à ne pas éveiller ses soupçons lorsqu’on voulait quitter les lieux furtivement, sans payer le loyer (sans oublier le lien probable avec ce terme ‘ficelle’ qui autrefois désignait aussi un escroc, un filou).
Parallèlement, on utilisait aussi « à la sonnette de bois » avec exactement le même sens. Bien sûr la sonnette du concierge n’était pas vraiment de bois, sans quoi il n’aurait pas entendu grand monde le demander, mais cette forme indique bien le côté discret du mouvement de celui qui veut s’en aller subrepticement sans risquer d’alerter celui qui pourrait lui demander des comptes.
C’est un peu plus tard, semble-t-il, que la ‘sonnette’, tout petit instrument, a été remplacé par la ‘cloche’, objet plus ostensible (mais tout aussi discret s’il est en bois), marquant ainsi encore mieux le côté furtif de la disparition du locataire.
On dit aussi « déménager sans tambour, ni trompette ». Comme ces deux instruments de musique sont également bruyants, comme une cloche métallique, c’est cette fois leur absence qui permet de quitter les lieux sans se faire repérér.

Chez mes aminautes