Le mot mystère – 37- le texte


D’après une histoire lue dans un livre de la petite Histoire de France.

Anne Quatre-Sous

Anne Quatre-Sous dès l’âge de treize ans fut visitée par l’amour de la patrie. Au temps de la révolution cette jeune citoyenne eut la révélation alors que ses parents laïques et comme il se doit bon révolutionnaires, ne purent la dissuader de se déguiser en homme pour aller combattre dans les bataillons de son Isère natale. Finie la laque sur les ongles, les colifichets et les affliquets ; tout cela fut jugé futile. A elle l’arquebuse durant trois ans ! Seulement voilà la supercherie fut découverte et la jeune fille Anne, victime d’une blessure, fut contrainte à quitter les drapeaux. On l’envoya donc jouer de la flûte pour motiver les troupes car celles-ci menaçaient de prendre la fuite.

Mais, Anne Quatre-Sous fut reconnue n’avoir commis aucune faute et mieux encore un rapport mentionne tous ses faits d’armes ; une liste longue comme un jour sans pain,  fut énoncée par le Général Fluet (cela ne s’invente pas)qui avait pris l’héroïne sous son aile  qui la renvoya dans ses foyers. C’est ainsi que la commission des députés révolutionnaire accorda à Anne Quatre-sous une pension généreuse.

Mais personne ne sait ce qu’est devenue Anne. Aucune tombe aucun avis de mariage ou de décès ne furent émis.

Une réflexion au sujet de « Le mot mystère – 37- le texte »

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s