Défi du 20 – chez Dame Uranie


Avec W X Y Z

Alors je ne sais pas si je suis dans les clous de Dame Uranie mais j’avais écrit un texte il y a … longtemps et je vous le propose… Un peu long mais….

Inventaire

Un jeu de whist, une mallette en osier remplie de vieux déguisements, un château fort et des chevaliers en armure poussiéreux, un jeu de construction « la maison forestière », un yoyo couleur délavé la ficelle rongée par quelques sourie et dans un coin, un xylophone sur lequel les araignées ont tendu leurs beaux fils de soie… une tente de camping canadienne et dans un rouleau de carton un poster de wigwam. Voilà l’inventaire qu’Yvon  venait de dresser.

Arrivé tôt ce matin, après avoir pris les clefs chez le notaire, il avait garé la voiture en faisant crisser les graviers de l’allée. Il avait lâché Wallaby sa chienne partie aussitôt gambader dans la pelouse et plonger dans la vasque de mosaïque bleue sous le regard bienveillant d’Artémis.

Vingt ans…vingt longues années durant lesquelles loin de la demeure familiale il avait connu pas mal de vicissitudes.

Les mots de son père lui vrillaient encore les oreilles.

  • Tu n’es qu’un bon à rien plein de vices ! honte sur toi !

Le cœur explosé par cette phrase, il était parti à Lyon, là où il pourrait se fondre dans la foule.  Il n’avait pas vu les yeux baignés de larmes de sa mère.

Le drame avait eu lieu la veille au soir. Yvon était en compagnie d’un ami au bord de la piscine quand son père avait surpris des gestes « indécents ». Incompréhension ! Intolérance ! Xénophobie !

Il avait trouvé des petits boulots qui suffisaient à peine à survivre et payer ses études de droit. Il vécut pendant l’arrière saison dans la rue, sous les ponts puis dans un squat douteux. Il avait plusieurs fois failli être violé par des individus paumés, camés de drogues et d’alcool se livrant à toutes sortes de trafic ; une descente aux enfers. Un soir après une ultime bagarre, il s’est réfugié dans un wagon désaffecté oublié sur une voie de garage. Il y rencontra son premier compagnon, un pauvre chien perdu lui aussi ; ce fut l’adoption mutuelle pleine et entière. Vagabond lui donna l’énergie pour s’en sortir. Une larme lui vint en pensant à son chien disparu.

  • Eh, Yv’  tu as vu ce cahier ? … Il doit être à toi. C’est bien toi qui collectionnais les images d’animaux sauvages ?

Victoire dite Lola, sa sœur assise au milieu d’un capharnaüm de bouquins poussiéreux allant du Club des cinq à Fantômette, en passant par un « traité sur le développement psychomoteur de l’enfant » d’Henri Wallon, une histoire de vampires sanguinolente et un descriptif des postures de yoga, brandissait triomphante, un cahier d’écolier aux pages jaunies couvertes de collages et de dessins d’animaux.

Et voilà Yvon reparti dans d’autres souvenirs, meilleurs. Il se rappelle les yaourts et les tablettes de chocolat que sa mère achetait pour leur goûter ; à l’époque c’était un goûter de roi ; on les achetait à l’unité mais par quatre, il y avait une image de collection. Avec les copains on échangeait les images un wapiti contre un panda, un phacochère contre un tigre. D’autres avaient choisi de collectionner les bateaux, yole, barque, cargo, yachts et pléthore de grands paquebots ou bien des constructions ponts, viaducs, églises et cathédrales etc. Il se souvint même d’une brouille avec Lola qui n’avait pas voulu échanger un wasabi plante exotique introuvable contre un puma noir.

  • t’as pas soif ?  lui cria sa sœur qui volubile n’avait cessé de parler. Elle apportait un whisky glaçon, elle-même sirotant un xérès,
  • T’as prévu quoi pour ce soir ?  répliqua Yvon.
  • Poireaux vinaigrette avec salade verdure-tomate-féta-olives ! Un western à la téloche, un tilleul verveine et au lit.

3 réflexions au sujet de « Défi du 20 – chez Dame Uranie »

  1. Bravo Lilou pour cette longue histoire Un défi du 20 à la sauce Lilou ça change 😆
    Merci pour ta participation!
    Bizz et Joyeux Noël!😘
    Si tu souhaites participer aux nouveaux défis 2022 je mettrai un message sur mon blog le 4 janvier!

    J’aime

    1. J’avoue que cela me manque d’écrire des textes plus « étoffés ». Il est vrai que maintenant on va au plus court car il y a tellement à lire au détriment d’une histoire construite. Merci de ton commentaire bienveillant.
      Passe de bonnes fêtes et je vais attendre les prochains défis. Avec le sourire

      Aimé par 1 personne

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s