Tableau du samedi – S3 – le temps qui passe

Oh je vous entends déjà dire encore Dali ! Eh bien oui malgré ce génie un peu fou il a peint des choses superbes. depuis que je me suis un peu intéressé à ce peintre, je ne cesse decouvrir de belles toiles. Celle est connue

L'Œuvre à la Loupe : La Persistance de la Mémoire de Dalí - Le blog d'art  contemporain de KAZoART

Le fil des jours – 30 octobre 2021

mois du brouillard & des brumes basses

Nous sommes aujourd’hui le Octidi 08 Brumaire de l’an CCXXX (230)
Nous célébrons la Scorsonère

DICTONS du jour :

Tonnerre en octobre,
Vendanges peu sobres

Embrassons – Bienvenue – Maéva – Dragoutine – Sérapion

Bienvenue – Disciple de Saint Dominique, Benvenuta Bojani vécut au Frioul au XIIIe siècle. Elle manifesta sa piété par des pratiques pénitentielles extrêmes et mourut à Cividale del Friuli en 1295… Rien à voir avec une station de métro parisienne 😉

ETAT CIVIL

Naissance : Fédor Dostoievski 30 octobre 1821 à Moscou (Russie) – 27 janvier 1881 à Saint-Pétersbourg (Russie)

Décès : Henri Dunant 8 mai 1828 à Genève (Suisse) – 30 octobre 1910 à Heiden (Appenzell, Suisse)

PETITE HISTOIRE parce que la petite fait la GRANDE

30 octobre 1910 : mort d’Henri Dunant,
fondateur de la Croix-Rouge

C’est en 1862 qu’Henri Dunant publia sa brochure célèbre, Un souvenir de Solférino, laquelle eut immédiatement un retentissement énorme, quoiqu’elle n’eût été destinée primitivement qu’à un cercle restreint d’amis. On la traduisit en hollandais, en italien, en allemand, en suédois, en russe ; mais ce ne fut qu’après bien des difficultés que les principes qui y étaient posés et qui devaient servir de base à la constitution de la Société de la Croix-Rouge triomphèrent suivre ici

30 octobre 1864 : Fin de la « guerre des duchés »

Le 30 octobre 1864, la paix de Vienne met un terme à la « guerre des duchés » qui avait vu l’Autriche, la Prusse et d’autres États allemands attaquer le petit Danemark pour lui enlever les duchés du Slesvig, du Holstein et du Lauenbourg. C’était la première des trois guerres qui allaient conduire le chancelier prussien Otto von Bismarck à l’unification de l’Allemagne.

Du côté de chez Ma’ – les yeux au sol – 43

Chez Ma’

Puisque nous ne pouvons pour l’instant pas trop voyager, j’ai repris mes albums et au Chili dans le désert d’Atacama les geyser poussent comme des champignons ; attention ou l’on met les pieds car à tout instant un jet d’eau bouillante peu sortir. Energie renouvelable ?

Le fil des jours – 28 octobre 2021

mois du brouillard & des brumes basses

Nous sommes aujourd’hui le Septidi 07 Brumaire de l’an CCXXX (230)
Nous célébrons la Figue


DICTONS du jour :

Neige le jour de saint Narcisse, pour le blé est un bénéfice

Embrassons – Narcisse – Chiara – Eusèbie – Theudère – Zénobe

Narcisse – Le saint du jour n’a rien à voir avec le beau jeune homme de la mythologie grecque. Il a été élu trentième évêque de Jérusalem à l’âge de cent ans environ et mourut en 212.

ETAT CIVIL

Naissance : James Cook 27 octobre 1728 à Marton-in-Cleveland (Yorkshire, Angleterre) – 14 février 1779 à Hawaï (Océan Pacifique)

Théodore Roosevelt 27 cotobre 1858 – 1919

Décès : Georges Brassens 22 octobre 1921 – 29 octobre 1981 je ne sais quelle chanson choisir mais j’aime bien le Gorille.

Décès : Albert Calmette né à Nice 1863 – 29 octobre 1933

PETITE HISTOIRE parce que la petite fait la grande

29 octobre 1709 : Port-Royal rasée sur ordre de Louis XIV

Le 29 octobre 1709, le roi Louis XIV met un terme au jansénisme. Il disperse les religieuses de Port-Royal des Champs et fait raser l’abbaye, dont seules subsistent aujourd’hui les ruines romantiques.

29 octobre 1923 : Naissance de la République turque

Le 29 octobre 1923, à l’instigation du général Moustafa Kémal, une Assemblée nationale réunie à Ankara proclame la naissance de la République turque sur les ruines de l’empire ottoman.

29 octobre 1933 : mort du bactériologiste Albert Calmette, co-inventeur du vaccin BCG contre la tuberculose

Célèbre pour avoir mis au point, avec son ami Camille Guérin, le vaccin BCG contre la tuberculose, Albert Calmette laissa une grande et belle oeuvre, à la fois scientifique, humanitaire et d’intérêt économique : ses recherches et ses nombreux voyages eurent pour objet le soulagement des misères humaines, la lutte contre les fléaux de la peste, variole et surtout tuberculose, ses travaux étant en outre d’une importance capitale pour certaines industries agricoles. voir la suite ici;

Mais pas que : le sérum anti venimeux de serpent le venin de serpents, des études le conduisirent à la découverte de son sérum antivenimeux et à la rédaction d’un beau livre, bientôt devenu classique, dans lequel la question de la sérothérapie antivenimeuse est traitée à tous les points de vue, théoriques et pratiques. Depuis lors, des Instituts pour la production du sérum Calmette furent créés un peu partout.

Les expressions de la sapience – saison 4 –

FAIRE SES ABLUTIONS

signification : Faire sa toilette.

origine :
Les ablutions, cette appellation familière de la toilette est dérivée de pratiques religieuses, mais elle va permettre à quelques-uns d’apprendre une chose intéressante sur un objet à usage quotidien (enfin pour certains…). Ablution vient du latin ablutio issu du verbe abluere qui voulait dire « laver  »

Dans de nombreuses religions, les ablutions sont un acte rituel de purification par l’eau. Chez les musulmans, par exemple, l’ablution avant la prière est obligatoire. Elle doit être faite avec de l’eau (ou de la terre propre si l’on est en voyage). Dans chaque mosquée, il doit y avoir une salle des ablutions qui isole la salle de prière du monde profane.


Chez les catholiques, les ablutions se pratiquent au cours d’une messe, avant la communion, lorsque le prêtre fait verser un peu d’eau sur ses doigts pour les laver. À l’époque des messes en latin, le prêtre récitait un psaume commençant par :
« Lavabo inter innocentes manus meas » (« Je laverai mes mains parmi les innocents »).
Vous avez reconnu là un mot familier qui a fini par désigner le lavage des mains lui-même. Lavabo a ensuite été transposé aux ablutions profanes où il a d’abord été utilisé pour nommer le meuble de toilette portant la cuvette et le pot à eau (à l’époque où l’eau courante n’existait pas encore) puis, avec la modernisation, la cuvette en faïence que vous connaissez bien et dans laquelle vous faites vos ablutions.

Il lava aussi ses oreilles, ensuite ses mains ; et, quand il eut fait ses ablutions, il teignit en noir sa moustache, ses sourcils et ses cheveux. Il fut plus longtemps à sa toilette qu’une vieille douairière qui s’étudie à cacher l’outrage des années.
Alain-René Lesage – L’Histoire de Gil Blas de Santillane – 1735

Bonjour les expressions : en connaître un rayon

Monica-Breiz : faire la pluie et le beau temps

Zazarambette : « A fleurets mouchetés »

Martine-Tortue : une réponse de normand

.

Vous connaissez des expressions anciennes ? Vous en connaissez des rigolotes, des savoureuses, des savantes fleurant bon notre France ? N’hésitez pas et joignez vous à nous et publiez le mercredi avant 12 h

Le fil des jours – 27 octobre 2021

mois du brouillard & des brumes basses

Nous sommes aujourd’hui le Quintidi 05 Brumaire de l’an CCXXX (230)
Nous célébrons l’Oie



DICTONS du jour :

À la Sainte-Antoinette,
La neige s’apprête

Bonne Fête – Emeline – Antoinette – Frumence – ProclaArgantel (prénom breton)

Émeline – Vénérée en Champagne, Émeline vécut au XIIe siècle. Elle entraîna un groupe de femmes à vivre selon la règle austère de saint Bernard, près de l’abbaye cistercienne de Boulancourt, non loin de Troyes.

ETAT CIVIL

Naissance : James Cook 27 octobre 1728 à Marton-in-Cleveland (Yorkshire, Angleterre) – 14 février 1779 à Hawaï (Océan Pacifique)

Théodore Roosevelt 27 cotobre 1858 – 1919

Décès :

PETITE HISTOIRE parce que la petite fait la grande

27 octobre 1806 : Napoléon fait son entrée à Berlin

27 octobre 1274 : ordonnance dePhilippe III le Hardi sur la profession d’avocat

27 octobre 2005 : Les banlieues françaises s’embrasent

En France, suite à un fait divers tragique, la mort de deux adolescents coursés par la police et qui s’étaient malencontreusement cachés dans un transformateur électrique à Clichy-sous-bois, le 27 octobre 2005, les banlieues pauvres à population majoritairement noire ou musulmane s’enflamment comme une traînée de poudre. Le gouvernement déclenche l’état d’urgence pour une durée de trois mois.

En trois semaines, des bandes incendient 9 000 voitures mais aussi des écoles, des gymnases et des casernes de pompiers. Les forces de l’ordre gardent leur sang-froid et la situation revient à la normale le 17 novembre 2005, au prix de 3000 interpellations et trois morts dans la population.

Les commentateurs étrangers voient dans ces émeutes la faillite du « modèle français d’intégration » et un avertissement pour tous les pays européens confrontés à une immigration massive, d’autant qu’elles s’inscrivent dans une succession de faits divers préoccupants : échauffourées ethniques lors de manifestations lycéennes en mars 2005, violences à répétition dans les collèges et lycées des quartiers « sensibles », pillage d’un train le 1er janvier 2006 émaillé de « propos racistes anti-Blancs » (Le Monde, 6 janvier 2006, page 9).

Les commentateurs français préfèrent s’en tenir à une explication socialo-ethnique : les « jeunes » se révoltent en raison d’un chômage aggravé par les discriminations raciales.

La cour de récré – prénom Thècle

Le casse tête

Ah le casse-tête des prénoms ! Nous, parents, ne savons à quels saints se vouer et nous passons en revue le calendrier. Nous attendons une petite fille ? eh bien voilà que défilent devant nos yeux effarés les prénoms classiques mais qui ont tous eu des destins malheureux. Marie, un peu trop couru, Jeanne si on regarde l’histoire elle était folle, pas de ça pour notre fille, Isabelle oui mais on risque de confondre avec la belle jument certes mais une jument quand même, alors que notre fille sera douce et délicate. Reste Anne, perso j’aime bien Anne mais faut le prononcer correctement. Regardons encore de plus près cette bible de prénoms ; j’ai trouvé ! Euréka ! Nous l’appellerons Thècle.

Voilà qui est doux rond et original.  Le 24 septembre nous la fêterons. Elle sera audacieuse et passionnée mais calme. Cependant un peu soupe au lait mais loyale. Elle sera sportive et épanoui dans les apprentissages. Voilà pour arriver dans la classe de Mme Jill.  Nous l’inscrirons le jour de sa naissance pour être sûrs d’avoir de la place.

Le fil des jours – 26 octobre 2021

mois du brouillard & des brumes basses

Nous sommes aujourd’hui

l Nous sommes aujourd’hui le Quartidi 04 Brumaire de l’an CCXXX (230)
Nous célébrons la Betterave

DICTONS du jour :

À la Saint-Amand,
Sont mûrs les glands

Bonne Fête – Amand – Dimitri – Alor – Gibitrude- Sigebaud

Dimitri : Le saint du jour vécut en ermite sur les bords du Danube au XIIe siècle. A sa mort, le roi de Roumanie voulut conduire en personne ses funérailles. Le char qui transportait le corps s’arrêta devant une modeste église et l’endroit fut dès lors appelé Bassarabov, d’après le patronyme de l’ermite.

Ses cendres reposent aujourd’hui dans la cathédrale de Bucarest. Dimitri est l’un des saints les plus populaires de l’Église orthodoxe.

ETAT CIVIL

Naissance : Georges Danton 26 octobre 1759 à Arcis-sur-Aube – 5 avril 1794 à Paris

François Mittérand 26 octobre 1916 à Jarnac (Charente, France) – 8 janvier 1996 à Paris

Décès : 26 octobre 1440 : Mort de Gilles de Rais compagnon d’arme de Jeanne D’ Arc et surtout modèle de Barbe bleue

PETITE HISTOIRE parce que la petite fait la grande

26 octobre 1795 : La Convention cède la place au Directoire voir ici

26 octobre 1646 : la ville de Lima (Pérou) est ruinée de fond en comble par un tremblement de terre

Octobre 1855 : la mode des crinolines fait fureur

 On ne sait plus, s’exclamait Maxime Du Camp, si ce sont les honnêtes femmes qui s’habillent comme des filles ou les filles qui sont habillées comme des honnêtes femmes ! » Les toilettes, si simples sous Philippe-Auguste, étaient devenues d’énormes paquets d’étoffe, des ballons captifs d’un ridicule achevé… mais qui atteignait le résultat voulu par l’empereur Napoléon III : « faire aller le commerce ». Les Villes de France, rue de Richelieu, la Ville de Saint-Denis, rue du Faubourg-Saint-Denis, la Ville de Lyon, Chaussée-d’Antin, la Malle des Indes, place Vendôme, le Châtelet, rue de Rivoli, le Comptoir National du Vêtement ne désemplissaient pas.

Mais bientôt, à l’automne de 1855, ces premiers grands magasins doivent s’adjoindre de vastes ateliers pour la construction des encombrantes crinolines. Que d’encre ne firent-elles pas couler !

« La crinoline, nous dit spirituellement le vicomte Henri d’Alméras, variait suivant les goûts, suivant les caprices de la mode et les exigences d’un mari ou d’un amant. Il y avait des crinolistes fanatiques, intransigeants, et des anti-crinolistes ou des demi-crinolistes. Des femmes courageuses repoussaient énergiquement ressorts d’acier, baleines et cerceaux, et se contentaient de jupons amidonnés. D’autres, au contraire, ajoutaient aux jupons des garnitures d’acier, transformaient en cuirasses des tournures garnies de crins et portaient même des tournures en caoutchouc qui se gonflaient à volonté. »

On prétend qu’au mois d’octobre 1855, une jeune femme revenant de la chasse, afin de ne pas payer de droits à l’octroi, réussit à dissimuler sous sa crinoline une quarantaine de perdreaux… Un jour, Mgr Morlot, archevêque de Paris, eut de la peine à se frayer un chemin dans ces débordements de robes qui, autour de chaque femme, traçaient un cercle de diamètre de près de trois mètres.

— Veuillez nous pardonner, Monseigneur, dit l’une des dames, nos couturières emploient tant d’étoffes pour nos robes…

— Qu’il n’en reste plus pour les corsages, acheva l’archevêque.

Cette dernière nouveauté, le décolletage en largeur, était due à l’Impératrice qui avait les plus jolies épaules de Paris, et qui tenait à ce que cela se sache. En 1866, une dame osa paraître à la Cour dans une robe blanche qui tombait toute droite. On s’étonna… puis l’on trouva qu’il n’y avait rien de plus joli que de faire deviner ses hanches… Après onze années de règne, la crinoline était vaincue !