Les croqueurs de môts – 170


Défi de Martine quai des rimes 

Pour fabriquer un sportif

 

Prenez un maillot, manches longues pour l’hiver et manches courtes pour l’été ou éventuellement un marcel, et  un short de bonne qualité (un bermuda peut-être envisagé).

Vous ajouterez des couleurs selon votre choix mais le bleu , le blanc et le rouge sont recommandées dans les proportions qui vous conviendront le mieux.

Vous éviterez une quatrième couleur qui pourrait faire quatre tiers comme chez Pagnol où  la grandeur des tiers  est importante.

Vous aurez le choix des chaussettes, de la paire de baskets et de la casquette.

Faire macérer le tout avec grand soin ; c’est là que résident  difficulté et délicatesse de la recette. 

Pour faire un sportif approximatif il faut environ un jour à un mois et votre sportif sera prêt pour quelques exercices qui risquent très vite de le lasser.  

Pour faire un sportif moyen une macération régulière est recommandée sous peine de prendre du poids et de perdre tous les bienfaits. 

Pour faire un bon sportif, la macération est plus longue ;  un an environ et par la suite le rythme étant pris il suffira de rajouter un petit écusson sur le maillot pour entretenir la forme. 

Pour faire un sportif de haut niveau il faut des entraînements longs,  réguliers  et fréquents.

Ajouter une grosse pincée de courage, une cuillère de poudre de perlinpinpin  et une dose de vitamines aussi diverses que variées.

Prévoir de la niaque en pain de dix kilos et de l’huile coude en perfusion. surtout ne pas mettre de bus à leur disposition…. 

 

Prendre ensuite  des supporters et les premiers supporter sont les parents,  premiers soutiens de leur chérubins qui tapent dans les balles,

qui crient au bord des tatamis, qui courent jusqu’à épuisement, qui nagent des longueurs de bassins ;

en somme qui « sportivent » tous les week-end, et cependant ce n’est pas suffisant !  

Pour  faire un supporter de base pas d’imprégnation préalable mais il faudra prévoir un bon canapé solide

pour recevoir les fesses des futurs occupants qui danseront à chaque moment important…

Ne pas négliger quelques « grignoteries » à portée de main et la canette de bière. 

Pour faire un supporter de très grande qualité certains accessoires seront indispensables 

une corne dernier cri, genre vuvuzéla, une perruque frisée et colorée, une écharpe (attention le vert n’est plus à la mode),

une palette de maquillage et des pastilles pour la gorge.

Mais surtout pour faire un sportif digne de ce nom, ne pas oublier le pognon !

Trouver des pépettes, des  contrats publicitaires, les glorieux gladiateurs n’ont pas  un radis pour  s’acheter un  maillot, des pompes, des crampons etc.,  

des billets, du flouze, de la thune, de l’oseille, de la fraîche, du pèze, du blé, du fric, des cailloux, des ronds, des tintins piquer dans la poche des supporters précédemment décrits.

C’est le nerf du sport, c’est  l’indispensable pour que les sportifs de très haut niveau

daignent taper dans un ballon, prendre une raquette  de tennis, chausser des baskets ou enfiler un maillot de compétition.

Vous aurez un sportif accompli !

 

 

 

13 réflexions sur “Les croqueurs de môts – 170

  1. J’ai beaucoup aimé car il y a de l’humour et une analyse des parents qui non seulement est drôle mais vrai, une critique de l’argent dans le sport et on pourrait ajouter la dope…. Merci. J’ai pris plaisir à te lire. Belle semaine

    J'aime

  2. Avant tout il faut trouver le bon sport et savoir s’y tenir, ce qui dans l’enfance n’est pas la plus mince affaire !!!!
    Tu as choisi un thème de rentrée, après les bonnes intentions d’entraînement faiblissent avec une rapidité assez notoire !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    J'aime

  3. Excellent Lilou , ayant côtoyé les parents de footballeurs en herbe je peux te dire que tu es dans le vrai . Je viens d’ouvrir mon journal régional et ai retrouvé un ancien voisin de mon enfance , joueur et maintenant entraîneur au FC Metz qui donne dans le show à canal plus http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2016/09/26/fc-metz-philippe-hinschberger-fait-le-show-sur-canal .
    Je suis heureuse qu’ il n’ait pas cédé aux sirènes du Dieu fric , il n’a pas changé .
    Bon mardi
    bises

    J'aime

  4. Tous les ingrédients y sont : belle démonstration de ton talent de conteuse humoristique ! J’ai bien ri…. Reste aux parents et leurs rejetons de persévérer…
    Quant au fric qui pourrit tout, bien d’accord avec toi !
    Merci et bisous

    J'aime

  5. Très original, saupoudré de beaucoup d’humour et d’un certain réalisme avec le ton et caractères d’écriture(volontaires ou pas) qui montent crescendo , j’ai trouvé ça excellent. Chloé

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s