Boustrophédon – jeu 76 de ma Lady


Encore un gros mot cette semaine avec l’anagramme proposé par ma Lady :

BOUSTROPHEDON

Antique écriture grecque dans laquelle,
après avoir écrit une ligne de gauche à droite,
on continuait en écrivant de droite à gauche.

jeu de lettres

Quand Théodor partit avec son sac à dos et son panier, il ne s’aperçut de rien. Comme un robot, il grimpa sur le sentier en direction du buron, sa chienne Torpédo sur ses talons flairant les fossés comme s’elle lisait le journal de la nuit ; ici le renard, là le lièvre, là une poule ou un hérisson… Le long du ruisseau, il aperçut un héron qui guettait une proie et les moutons de ma Lady qui broutaient un coin de pré déjà pas mal tondu.

Après avoir vérifié que nul le l’avait suivi, il se rendit sur son site pour cueillir les divins champignons que ma Lady, patronne de l’auberge  lui avait commandés. Ah ces girolles orangées ! Hum hum  hum, parfumées à souhait, un régal ! Et ce qui n’est pas négligeable se faire quelques thunes sonnantes et trébuchantes ; il ne travaille pas pour des prunes le Théodor.

Il avait rempli sa besace quand il s’aperçut qu’il avait perdu son bouton de culotte.

Pas grave me direz vous ? Si car c’était le dernier qui lui restait pour tenir sa braguette fermée. Il le chercha partout le précieux petit objet, mit Torpédo à contribution mais la pauvre chienne ne comprit rien à la commande et lui rapporta une pomme de pin brune. Ennuyé plus que penaud, il repris le chemin de la maison et siffla fort en passant devant les premières habitations histoire que les regards se portent sur son visage et non sur la partie de son pantalon béante, cachée malgré tout par sa sacoche de toile brute. « C’est la môme aux boutons »1  lui sembla approprié. Par bonheur personne ne se manifesta et accélérant le pas, ne fit aucun détour et fonça directement chez  lui, non sans avoir examiné avec soin d’abord la rotonde, sa serre d’hiver, où ce matin encore, il soignait religieusement ses orchidées, puis le potager où il avait buté les patates.

Par tous les diables où était ce fichu bouton ? Et que faire ? Depuis le départ de la Noémie chez sa mère, enfin c’est ce qu’elle lui avait dit, il devait se débrouiller tout seul. Pour ses repas, un brouet à midi lui convenait mais le soir, c’est avec l’Honoré un ami breton qu’il buvait quelques canons puis soupait de quelques tranches de saucisson et du fromage de chèvre…

Au milieu de son désespoir, il sourit en voyant le jeune chaton jouer, près du rouet  avec un truc rond et noir.. ; Dieu pas possible son bouton !  Il farfouina  dans la boîte à ouvrage de Noémie,  dégotta une aiguille qui ressemblait plus à un pieu, une bobine de fil et après avoir léché le bout du fil sans savoir pourquoi et plusieurs essais, il réussit à enfiler le fil. Alors commença un travail de romain.

Il  transpirait encore quand l’Honoré pénétra dans la cuisine. Surpris, sa main ripa brusquement. Pauvre Théodor, la piqûre fut très douloureuse il fit des bonds et des rebonds et des entrechats… L’Honoré en rit encore !

  1. C’est la môme aux boutons 

 

Avec les mots : buter, torpédo, bouton, héron, tondu, brune, brute, bonheur, détour, rotonde, prune, brouet, rouet, rebonds, thunes, robot, buron, breton et les prénoms Honoré et Théodor.

7 réflexions sur “Boustrophédon – jeu 76 de ma Lady

  1. Excellent Lilou , pour mon retour sur l’ordi je suis gâtée, tu m’as fait vivre de bons moments. Je réalise en lisant héron que j’ai mis une photo de cet animal sur mon billet sans avoir pensé une seconde que le mot rentrait dans les anagrammes demandées . Quant aux girolles tu m’as fait saliver , j’adore .
    Bonne fin de dimanche
    Bisous

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s