Salmigondis


Jeu de lettres 60

jeu de lettres

C’est le mot choisi cette semaine par Lady Marianne. Un ragoût de restes de viandes réchauffées. Au sens figuré mélange confus et disparate. 

Ah que ma Lady était heureuse ! Enfin après ces quelques semaines où elle avait cru perdre toute son élocution et belle diction, où elle somniloquait à qui mieux mieux, elle allait pouvoir vivre ce début de printemps en toute quiétude. Pour fêter cette bonne nouvelle elle décida de faire une cochonnaille partie, une vraie, pas une  petite  cochonnaille  de rien du tout, un salmigondis de fond de frigo… Non un vrai machin, avec tout plein de truc et de machin chose…Elle valsa dans sa cuisine, une louche et un tirebouchon dans les mains.  En dansant le madison, elle se rendit chez Aloïs et Ilona les rois de la charcuterie  dont le slogan est : Chez Aloïs c’est la meilleure saucisse, chez Ilona on boit pas du soda.

Elle fut accueillit par Silas, le siamois au minois sournois qui faisait une toilette minutieuse et le grand malinois dont les aboiements joyeux firent sortir  Aloïs, les cheveux tartinés de gomina et le sourire greffé sur son visage chafouin. Celui-ci  lui conseilla une variété de produits, un  choix de qualité et Ilona,  lui offrit une liqueur de gland fabrication maison.

Avec quel plaisir, elle remplit son panier, ma Lady ! Que des produits de saison et de salaison frais. Avec ça  se dit-elle, je vais faire des prodiges…

 En revenant vers son logis, elle prit le  chemin des écoliers et passa par le parc où le petit lac artificiel ; l’eau scintillait sous le petit soleil d’avril et les daims qui vivaient là en semi liberté venaient se désaltérer et offrait un charmant paysage. Tout en marchant, elle réfléchissait aux différentes manières d’apprêter tous ses produits. Je ferai se disait-elle, griller la saucisse de Toulouse avec des herbes de Provence, pocher l’andouillette de Troyes pour la mettre en gelée, cuire le jambonneau dans un bouillon de légumes sans omettre clous de girofle et poireau… Elle refaisait mentalement la liste des ingrédients, moutarde, piment d’Espelette, thym, laurier sauce du jardin et une bonne huile d’olive…

 C’est alors qu’un sale gamin, un  dingo en patin à roulettes, se jeta sur ma pauvre Lady, qui chuta, avec élégance certes mais chuta et le panier roula, roula, roula et atterrit dans le lagon bleu  indigo

Adieu, cochonnaille partie, adieu saucisson de Lyon, ce vrai jésus, adieu fromage de chèvre, brebis… Adieu tarte aux pommes…

Ah ma Pauvre Lady que d’aventures !

animaux - cochon dans chaise longue

7 réflexions sur “Salmigondis

  1. une excellente histoire !! je suis touchée !! trop bien !
    pas de chance la Lady ! sniff
    je pensais inviter la blogo pour une petite fiesta !!
    ce n’est que partie remise ! parole de Lady !
    re félicitation pou tes anagrammes et ta belle plume !!
    Bisous – gros bisous bien mérités-

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s