Décaméron


Jeu de lettres 57 – Chez Lady Marianne –   Le mot à trouver avec AEEODCRMN

Soit une oeuvre allégorique médiévale célèbre pour ces récits de débauche amoureuse dont la gamme va de l’érotique au tragique.

jeu de lettre lady marianne

Ma lady est assise devant son piano. Elle répète inlassablement une romance de Schumann, un truc magnifique qui lui servira pour un bis, et pourtant elle est ailleurs… Elle rêve. Elle rêve d’un bain chaud. Elle rêve de macérer dans une eau tiède comme la semaine dernière quand elle a  rencontré ce jeune éphèbe à qui elle avait d’abord commencé par  dédicacer le cédérom  qu’il lui présentait,  son dernier enregistrement du concerto de Rachmaninov… Lequel ? Ah le deuxième je crois, celui qui servait de générique à Bernard Pivot…

Mince, une fausse note et Ma lady manque la coda… Cela est gênant ?  Oui ?

Elle reprend… Au bout de trois mesures, elle repart  dans ses rêves ! Pourtant, elle est belle cette musique.

Il faut dire que ma Lady est une vraie midinette au cœur d’artichaut. Elle s’emballe, elle s’emballe et hop, tout retombe comme un soufflé et il ne reste que des cendres.

Les méandres des sentiments sont bien mystérieux.

Ce n’est pas tout ma Lady, il faut penser à choisir ta tenue pour le prochain concert. Une robe de soie sauvage crème ? Beurre frais ? Simple et souple autour du corps, un fourreau framboise en jersey moulant,  celui-là même qu’elle portait quand elle a rencontré au Maroc, ce nouveau roméo répondant au doux prénom de René. Non, cela ne serait pas raisonnable, elle allait jouer dans une église romane ! Demain, elle appellera sa couturière personnelle ; un tailleur pantalon classique ferait mieux l’affaire. Ce qui est sûr, c’est qu’elle agrafera le camée de sa grand-mère, celui qui lui avait porté chance lors du concours d’entrée au conservatoire…

Un camée, pas très moderne ma Lady ! Oui mais un grigri c’est un grigri !

Soudain, les doigts se mettent à courir sur le clavier, les notes prennent un autre rythme et la répétition se termine par un ragtime endiablé…

Ah ma Lady quelle belle musique !

6 réflexions sur “Décaméron

  1. Ah Schumann un pro pour la romance, je me souviens à la Roque d’Anthéron d’un concert , un régal , une musique que même les cigales ont fini par écouter sans broncher . Impossible de ne pas se laisser porter par le piano . Pour la robe , j’ai déjà vu de superbes tenues moulantes dans des lieux saints mais je dois avouer que cela concernait surtout des concerts avec une cantatrice .
    Bravo tu m’as emporté avec ton texte , j’aime bien me replonger dans une atmosphère musicale surtout que j’ai baigné dedans toute ma jeunesse .
    Bon dimanche
    Bises

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s