les coins de Lilou

l'écriture est la seule forme parfaite du temps. Le Cléziot

découvrir le pot au roses

5 Commentaires


billevesée ou coquecigrues

Ce qui était tenu secret (le plus souvent pas très honnête)

Afficher l'image d'origine

Voilà une expression très bucolique ou très piquante…qui remonte au XIIIème siècle ancêtre des deux autres « découvrir le pot » au XIVe et « découvrir le pot pourri » au XVe siècle.

Comme toujours lorsque l’on remonte aux expressions moyenâgeuses, l’utilisation est avérée mais l’origine est discutée.

Cherchons du coté «  rose »

Rose parce c’est la plus belle des fleurs ? La plus parfumée et que l’arôme se dégageant trahirait, par analogie, un secret ? Cette fleur était le symbole du secret et de la virginité.

Une des explications est tout aussi plaisante. Le « pot aux roses » était le pot dans lequel les femmes conservaient leurs fards donnaient, aux Belles, un teint éclatant, ce qui constituait aux yeux des hommes une tromperie. Dans ce cas l’expression est au singulier.

Autre  version dans le domaine de la beauté et de la toilette ; les femmes utilisaient de l’eau de rose comme parfum ; celui- ci est très précieux et très volatile  donc à  protéger ; il ne fallait pas soulever le couvercle du  pot pour peine d’une évaporation dévastatrice…

Cherchons du coté de « découvrir »

Voilà la transition toute faite pour s’intéresser au mot « découvrir ». Le sens du mot a évolué dans le sens de « découverte » au XVIème siècle. Auparavant on l’utilisait dans le sens de « dévoiler » et là il s’agirait d’un secret de fabrication  dévoilé.

Nous n’oublierons pas que la rose est le symbole du secret depuis toujours. Ces fleurs étaient gravées sur les confessionnaux, sculptées dans les salles de banquet afin que les convives ne souviennent qu’ils ne doivent pas divulguer pas les confidences qui seraient faites au cours des festivités

Enfin, in peut faire  état de billets doux, déposés par des galants sous les pots de fleurs afin que les maris ne les découvrent pas.

Alors billevesées ?

Mais il existe encore une autre explication. Les alchimistes estiment qu’allusion est faite à la poudre « rose minérale » mélange de d’or et de mercure dont la composition rappelle la « pierre philosophale « grand mystère…

Ou Coquecigrues !

Et puisque le caractère philosophique apparaît pour quoi ne pas évoquer de la légende qui veut que Cupidon ait sonnée une rose à Hapocrates, dieu du silence pour qu’il se taise à jamais les amours de Vénus.

Vous pouvez faire votre choix !

1779166_464720616973342_724914265_n

5 réflexions sur “découvrir le pot au roses

  1. Merci pour ces versions d’explication pour cette expression, je préfère celle des billets doux et la dernière. Belle journée

    J'aime

  2. Je n’ai jamais prêté attention au confessionnal… bon à savoir, merci…. ,-)

    J'aime

  3. J’aime beaucoup l’idée du dieu du silence et de l’amour ..
    Plein de bisous

    J'aime

  4. au confessionnal JB ? du coup j’ai relu tout l’article ! lol
    de bonnes infos !! merci !

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s