les coins de Lilou

l'écriture est la seule forme parfaite du temps. Le Cléziot

pousser le bouchon

7 Commentaires


billevesée ou coquecigrue
Dis , tu pousses le bouchon un peu trop loin, Maurice !

Résultat de recherche d'images pour "pousser le bouchon trop loin"
Nous avons apprécié cette pub originale, le gamin barbouillé de chocolat qui accusait le pauvre poisson rouge d’avoir mangé les crèmes dessert ;
Mais scrutons un peu l’expression
Maurice c’est bon, on a tous un oncle baptisé Maurice, pour moi c’est un cousin mais c’est pareil. Mais de quel bouchon s’agit-il ?
Celui du pêcheur du dimanche ou celui des routes des grandes villes aux heures pointes ou la route des vacances, ou encore celui plus ludique que les joueurs de pétanque essayent d’approcher au plus près ou bien encore celui qui empêche l’accès au contenu d’une excellente bouteille de Gevrey Chambertin.

J’ai malheureusement bien peur de vous décevoir ! Nul ne connait l’origine de l’expression. On suppose que l’origine viendrait des deux principaux jeux où on utilise un bouchon :
– Le jeu du bouchon qui date du XIXème siècle où il fallait abattre avec un palet des bouchons surmontés de pièces de monnaie…
– Le jeu connu sous le nom de pétanque où le cochonnet s’appelle aussi bouchon.

Alors billevesées ?

Lorsque j’étais petite, et lorsque que nous cherchions sans résultat un objet j’entendais ma grand-mère dire : « c’est plus fort que de jouer au bouchon » Mais je n’ai jamais jouer au bouchon et je ne connais pas ce jeu.
Je me souviens aussi du chaton qui s’éclatait avec un bouchon qui pendait et se balançait au bout d’une ficelle. Le poussait-il alors trop loin pour le rattraper et ainsi se perdait ? Le chaton s’appelait-il Maurice.
Pour se consoler de rester ainsi dans l’angoisse de l’incertitude, allons boire un pot lyonnais dans un bouchon.

Ou Coquecigrue !

7 réflexions sur “pousser le bouchon

  1. deux sites de définitions où c’est pratiquement un copié collé. J’ai des doutes sur le fait qu’on ne puisse pas trouver l’origine de cette expression, ne serait-ce que pour avoir entendu les recommandations pour bien boucher les bouteilles … en prenant soin de bien enfoncer le bouchon tout en veillant à laisser un vide d’air entre le bouchon et le liquide.
    bises et belle fin de semaine

    J'aime

  2. Ah oui ce môme alors… le gourmand qui accuse un autre et quel autre !! Bon qu’importe après tout, l’expression est marrante et merci pour le pot dans un bouchon Lyonnais ! 😉

    J'aime

  3. Je ne connais pas l’origine de cette expression que j’ai déjà entendue…. Beau jeudi

    J'aime

  4. et mieux vaut ne pas être dans les bouchons sur la route

    J'aime

  5. Ah ! Moi, je connais l’expression, mais employée vraiment dans le sens de la photo : ce garçon qui accuse le poisson, pour éviter la punition, en exemple ! Bonne poursuite de cette soirée Lilou ! Bisous♥

    J'aime

  6. Le pêcheur aussi qui ne doit pas pousser le bouchon trop loin s’il veut ramener sa prise… 😉 Dans tous les cas, le sens « d’exagérer » est celui qui prédomine…Bises Lilou !

    J'aime

  7. Toujours intéressant de lire ces billets.
    Merci, Lilou.

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s