Mordre la poussière


Billevesée ou coquucigrue

Vous avez tous à un moment ou un autre eu envie de faire
« Mordre la poussière » à votre pire ennemi(e)
Et il vous est surement arrivé de choir et de mordre la poussière. Sensation désagréable s’il en est surtout si c’est un malotru qui vous a précipités la tête la première à la rencontre du plancher des vaches.
Bien sûr l’expression est ancienne, belle métaphore qui vient des combats de lutteurs qui avaient lieu dans les arènes sableuses, mais ce n’est que depuis le XVIIème siècle que l’on utilise cette formule dans sa plus large acception.
Ne pas oublier quand même que le but était de tuer son adversaire !

Alors billevesée ?

« Je suis fier de vous, vous sous êtes bien battus, ce n’est pas tous les jorus que des vilains font mordre la poussière à des gens d’armes. Vous conterez partout cette victoire, car il est vain de faire de belles choses si nul ne l’apprend. »

Michel Carcenac – Les Chemins de Jean Boulac -1999

ou  coquecigrue ? 

3 réflexions sur “Mordre la poussière

  1. autant je me souviens du premier mot billevesées autant je n’avais pas fait attention au second même dans Gargantua que j’avais pourtant lu croyais-je, avec autant d’attention que de plaisir.
    Quant au sujet du jour, il mérite d’y méditer
    belle fin de semaine

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s