Désir et nostalgie


Les 43èmes Plumes avec les mots sur le thème désir  : Allergie, velléité, brise, espérance, étincelle, écrire, déplaisir, censure, enfant, gourmandise, première, tramway, rides, éphémère, envie, amour, voyage, peluche, chocolat, tapir (l’animal ou le verbe au choix), envol, baiser (dans le sens que vous voulez), vibrer, volutes, valser.

logo-plumes-aspho-4-c3a8me-tirc3a9-du-tumblr-vanishingintocloudsLe printemps était bien installé maintenant…. Elle abordait ce mois de mai sans déplaisir. Vélléité, découragement, Pas envie ; elle flemmardait. Les petits enfants avaient quitté la maison ; Ils avaient squatté les lieux durant les vacances. Il restait ça et là des jouets, un livre sur les animaux sauvages ; sur la première de couverture un tapir ou un tamanoir, coincé dans les coussins du fauteuil, un petit landau coque mal rangé avec une vieille peluche informe et délavée trainait dans un coin du garage. Elle alluma une cigarette ; les volutes se perdirent dans la brise légère. Les grappes de lilas étaient formées mais pas encore prêtes à livrer ce parfum subtil qu’elle adorait… Elle aurait voulu trouver une eau de toilette soliflore sur fond de lilas… Mais la fragrance est éphémère. Elle regarda d’un œil hostile le bouleau qui sans aucun doute allait encore lui provoquer une allergie désagréable ; maux de gorge, gonflement des paupières, encore de la cortisone en perspective. Elle se remettait à peine d’une pneumopathie qui l’avait tant affaiblie. Une abeille bourdonna avant de se poser sur une giroflée, seule fleur éclose à cette époque. Au loin, une tondeuse vibra ; la première de la journée. Aujourd’hui mercredi, les petits ne seraient pas à l’école ; leur autre mamie les emmenaient déjeuner en ville ; leur grand bonheur : prendre le tramway baptisé dans cette ville Métis et dévorer frites, steak haché et glace au chocolat ; tu parles d’une gourmandise !!! Ah l’innocence de l’enfance.
L’envol d’une mésange suivi d’un cri de tourterelle la tira de ses songes mélancoliques qui valsaient dans sa tête comme les danseurs de l’opéra de Vienne au concert du Nouvel An !
Elle avait un voyage à préparer… Aurait-elle les vêtements adéquats ? Quelle censure s’imposer ? Un simple foulard sur les cheveux serait-il suffisant ?
Elle rentra dans la maison… Elle passa devant la petite boite garnie d’un miroir qui abrite les divers trousseaux de clefs… Au passage, elle constata que la fameuse ride du lion se creusait un peu plus… Pouvait-elle croire que la fameuse nouvelle crème de jour « Espérance » ferait un miracle ? Des étincelles lui avait commenté la vendeuse ! Votre peau va flamboyer, dix ans de moins ! Elle s’accroupit pour caresser la chienne qui, sur ses talons quémandait encore et encore des baisers juste sur le museau pointu, là ou c’est le plus doux. Elle se dit encore un fois que finalement les animaux donnent vraiment beaucoup d’amour sans rien attendre en retour…
Avec un soupir empreint de nostalgie, elle s’assit devant son écran et commença à écrire.

468 mots…

33 réflexions sur “Désir et nostalgie

  1. Oui de la nostalgie…
    C’est pour les raisons de ton texte que j’ai adopté un truc à poils et quatre pattes à Noël…
    J’ai soupiré à la fin de ton texte…
    Très belle lecture… Doux week-end à toi…

    J'aime

  2. Douceur, fatigue mélancolique due au temps qui passe trop vite et nous laisse face à nos rides qui se creusent ! J’espère que ce beau voyage en extrême-orient te changera les idées ! Un joli texte, réussi Lilou ! 😉

    J'aime

  3. On sent la présence des enfants dans les quatre coins de la maison, le vide de l’absence et la petite peluche vivante qui vient avec son amour aveugle et gratuit réclamer des baisers et des caresses

    Que de douceur dans ce texte si émouvant

    J'aime

  4. beaucoup de mamies, dont moi, vont se retrouver dans ces moments après l’envol des enfants ! Je n’ai qu’un petit-fils, mais en regardant autour de moi et à peine plus loin dans les autres pièces, je découvrirais sa présence encore tiède sur les petites choses qu’il laisse trainer et que je laisse aussi car elles me le rappellent, si mignon, si gentil ! 😀 Je les fais juste remonter sur les étagères au petit bonheur la chance ! Pas la peine de risquer non plus, même par amour, une fracture du col du fémur ! 😀
    Un très joli texte que j’ai lu avec beuacoup de plaisir.

    J'aime

  5. Lilou il te faut prendre des vitamines pour te redorer le moral !
    La vraie vie racontée dans un billet, c’est un excellent moyen pour ne rien oublier 😉
    Bon voyage et gros bisous

    J'aime

  6. J’ai aimé lire ton texte, sans doute une tranche de vie, empreint d’une douce mélancolie. Te voilà donc à la veille de ton voyage tant attendu. je te le souhaite rempli de belles images que tu nous rapporteras et que tu nous feras découvrir ce pays moins prisé que certains autres et qui j’en suis certaine doit être rempli de trésors cachés!!!
    A lire tes commentaires , je connais maintenant tes dates exactes, donc je t’afficherai au tableau des Croqueurs de Môts pour la quinzaine du 25 mai !!!
    Je te souhaite un très beau voyage ma chère Lilou, surtout ressource toi il semble que tu en ais besoin.
    Bisous sourire!!!
    Domi.

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s