les coins de Lilou

l'écriture est la seule forme parfaite du temps. Le Cléziot

Maladie

19 Commentaires


croqueurs de motsPour les Croqueurs de môts Enriqueta a l’honneur  de nous inviter à l’hôpital des Croqueurs. Elle souhaite que nous lui racontions une histoire de malade, de médecin ou de pharmacien…

J’avais il y a quelque temps écrit ce texte pour les Impromptus Littéraires et en le lisant ou le relisant vous comprendrez aisément pourquoi je n’ai pas changé une seule  ligne.

Maladie des doigts écartés

La maladie des doigts écartés est une maladie fréquente chez les enfants qui doivent faire leur lit, ranger leur chambre ou leurs jeux, faire leurs devoirs ou aider à la vaisselle ou passer l’aspirateur.
Elle se manifeste par une raideur des phalanges de l’index, majeur et annulaire qui se tiennent écartés les uns des autres rendant tout exercice manuel impossible. Le pouce et l’auriculaire voient leur virtuosité réduite à la plus simple expression soit une sorte de pince pour tenir une cuillère ou pour déguster une crêpe au chocolat. Tenir un livre ou travailler piano et violon devient aussi un exercice très difficile. En revanche aucune gêne lors d’une promenade avec des copains, de jeux vidéo ou touiter sur des réseaux sociaux. Cela semble même d’ailleurs être une méthode pour réduire alors les méfaits de cette maladie selon les confidences de certains ados.
La maladie des doigtés écartés peut être génétique, chronique ou alors se manifeste par phases aiguës et intermittentes. Comme c’est une maladie qui ne fait l’objet d’aucune recherche médicale il n’y a pas de traitement spécifique et les anti-douleurs sont inefficaces alors que parfois, elle est très invalidante. Ce n’est pourtant pas une pathologie orpheline car elle est très répandue et indolore.
Attention, la maladie des doigts écartés, comme la rougeole ne touche pas que les enfants mais elle n’est pas immunisante.

Inspiré de Patoche d’Ernest Perrochon.

19 réflexions sur “Maladie

  1. En effet Lilousoleil… enfant c’était encore la colique et le besoin d’aller au p’tit coin !! Autres temps, autres maladies mais avec les mêmes objectifs, ne pas rendre service à maman… sourire, bon lundi Croqueurs, jill

    J'aime

  2. Je connaissais le poil dans la main, mais si en plus les doigts sont écartés, nous voilà bien !!!!!!

    J'aime

  3. Morte de rire !
    Allez, espérons qu’elle ne fasse pas trop de ravages autour de toi. 🙂
    Passe une douce journée.

    J'aime

  4. Chez nous on disait les côtes en long ! il a les côtes en long, ça voulait en dire, long !

    J'aime

  5. Je ne connaissais pas, j’imagine bien la difficulté. Belle semaine.

    J'aime

  6. Je ne connaissais pas le nom de cette maladie et pourtant je l’ai côtoyée souvent avec mes enfants et je pense qu’elle doit être génétique car ma fille la retrouve chez ses enfants. Défi parfaitement relèvé, bonne fin d’après midi, bisous. Mandrine

    J'aime

  7. ha éternelle maladie des ados !! et des maris aussi !!
    bien bon texte sur ce thème !! j’mmm

    J'aime

  8. Voilà… tu as mis un nom sur ma maladie chronique tu ne serais pas un peu sorcière Lilou ???
    joli texte
    bonne journée et bises

    J'aime

  9. j’aime bien … et c’est très amusant – bonne soirée

    J'aime

  10. Curieuse maladie , j’y vois associé un grand besoin de farniente sous un parasol!

    J'aime

  11. J’en étais atteinte dans ma jeunesse et je rassure ce n’est pas incurable mais par contre ça se transmet de génération en génération 😉
    Bravo Lilou tu m’as donné le sourire.
    Bisous et douce nuit.
    Domi.

    J'aime

  12. La majorité de mes élèves est atteinte de cette maladie. ;-))

    J'aime

  13. chez nous on ne dit pas les doigts écartés mais être palmé

    J'aime

  14. Ah je ne connaissais pas mais ce doit être bien gênant si elle se réveille à contre emploi … sourires
    bises et belle soirée

    J'aime

  15. Ça, c’est une catastrophe pour l’arrivée sur le marché du travail, car qui dit être palmé dit souvent être renvoyé !
    Oui, nous aussi, comme Flipperine, nous disons « être palmé » !
    Un ado aux doigts écartés a bien du mal à s’adapter à la vie adulte !
    Tiens, entendu au journal télévisé ce midi : un petit de 3 ans à qui on prend l’habitude de lui demander un ptit travail communautaire tous les jours, devient plus intelligent et plus apte à s’en sortir dans la vie… surtout si les parents ne démissionnent pas ensuite….
    Alors souhaitons vite que cette maladie particulièrement invalidante soit éradiquée le plus vite possible !
    Bravo J’ai tellement ri…. jaune quand même ! Fort bien écrit !
    Merci et bisous

    J'aime

    • le but est bien sûr de faire rire ou du moins sourire…Nous aussi on parle de main palmée ou de poil dans la main et même d’un baobab dans la main…
      Je me suis inspirée d’un texte Ernest Perrochon  » Patoche », qui j’ai lu quand j’étais gamine et qui me plaisait bien… Une manière originale de parler de la fainéantise qui touche tout le monde..
      avec le sourire

      J'aime

  16. Je en connaissais pas cette maladie et j’adore ton tecte. Je connais baucoup de personnes qui en souffrent autour de moi, sans se plaindre…

    J'aime

  17. Coucou Lilou ! Excellent, merci beaucoup ! Bisous.

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s