les coins de Lilou

l'écriture est la seule forme parfaite du temps. Le Cléziot

Le vernissage

14 Commentaires


Pour les 40èmes plumes d’Asphodèle les plumes d'asphodèle

 

Iris était bien consciente que la perte des ses amis dans des conditions épouvantables, inimaginables, intolérable serait jamais comblée. Elle aurait préféré perdre certaines personnes de sa famille pour qui elles n’avaient plus aucun sentiment depuis que… mais c’était une autre histoire. Elle croyait, elle voulait oublier… Le vide laissé par ses amis l’avait brisé. Malgré tout, il fallait continuer pour eux justement, abandonner ou supporter ce fardeau.
Un rire retentit dans le couloir déchirant le silence de cette froide matinée de janvier. Iris accrocha un sourire sur ses lèvres ombrée d’un rouge cerise brillant comme les fruits au printemps dessinant une tache de couleur sur son visage encore pâle ;
Elle devait organiser la mise en scène de ce nouveau vernissage, nouvelle collection d’aquarelles et d’acryliques. La galerie devait scintiller comme si rien n’avait existé, comme si cette parenthèse douloureuse avait renforcé sa rage artistique. Sa nouvelle assistante ouvrit brusquement la porte, elle tenait à lui faire lire le discours écrit un peu à la hâte. Iris le trouva fade et sans vie. Elle prit le temps de corriger les phrases bancales. Pourquoi ne trouvait-on plus des rédacteurs compétents ? La belle langue française se perdait… Les mots ne résonnaient plus comme une symphonie mais devenaient mécaniques sans force poétique. Elle se remit à sélectionner les œuvres. Elle ne voulait pas avoir de regrets, passer à coté d’un artiste. Cette expo était ouverte aux nouveaux, à ceux qui espéraient leur envol… Elle nourrissait l’espoir que ce jeune peintre qui au demeurant, ne la laissait pas indifférente, aurait un temps  soit peu de succès. Il le méritait vraiment. Il avait une ténacité hors du commun. Il avait littéralement fait le siège de la galerie jusqu’à ce qu’Iris accepte de risquer un œil sur ces dessins. Iris avait eu un coup de cœur autant pour les aquarelles et pour l’aquarelliste qui lui avait, lors d’un dîner agréable, confié quelques secrets et de quel parcours sinueux, il émergeait ; sa vie maintenant, il en était sûr, allait prendre un tour différent grâce à elle. Cette expo serait sa chance. Iris serait l’artisan de sa résilience.
Iris regarda attentivement la photo noir et blanc de ses amis accrochée au mur en face dans son petit bureau ; elle poussa un soupir autant de douleur que de courage, et se pencha sur son catalogue. Elle se remit au travail… Demain, ou demain serait un autre jour.

des mots : temps, lire, ténacité, sidération, tour (nom masculin), regrets, déchirer, malgré, silence, bancal, résilience, pourquoi, aquarelle, fardeau, parenthèse, vide, rire, envol, vie, conscience, coeur, douleur, scintiller et , symphonie, scène, sinueux.

14 réflexions sur “Le vernissage

  1. Pingback: LES PLUMES 40 – LES TEXTES DE JANVIER ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. J’aime beaucoup ton écriture. Ce texte me fait penser à un souvenir personnel. Mon métier était le reclassement de personnel licencié. Je m’occupais du reclassement de photographes d’une agence de presse et ils ne comprenaient pas l’importance que leurs photos ne suffisaient pas, qu’ils devaient se vendre eux. Ils me disaient mais Madame on a nos photos elles parlent pour nous il suffit de les montrer et on verra ce que l’on sait faire. J’en ai convaincu certains pas tous mais la beauté est subjective les gens ont besoin de connaître l’artiste de savoir ce qui l’a animé au moment de prendre la photo. Il en est de même pour un tableau. Belle journée Lilou.

    J'aime

  3. Beau portrait de femme tout en subtilité
    Bonne journée Lilou 🙂

    J'aime

  4. Je vais bisser le commentaire de Valentyne.
    J’aime aussi beaucoup ce portrait nuancé.
    Merci, Lilou.

    (Tu as encore des réglages à faire… lorsque je reçois tes news, l’auteur est « wordpress.com » et pas toi.
    Je suppose que tu n’as pas encore parcouru toute la partie « réglages » de ton administration. Fais-le quand tu en auras le temps.)

    Bises et douce journée.

    J'aime

  5. Bonjour !

    J’aime beaucoup votre écriture, Chère Lilou. Moi, c’est la poésie, chacun son art et c’est très bien comme ça. Martine est notre amie commune.
    Votre texte, on le vit, car écrit avec sensibilité et talent. Et oui, la « belle écriture » se perd, à mon grand désespoir, c’est pourquoi la poésie (qui est un peu rigoriste quand on écrit en classique), me plaît infiniment; C’est aussi un vrai travail, mais j’aime la difficulté.
    Par contre, je ne sais pas écrire « sur commande », soit avec un thème, soit avec des mots proposés. Dans les concours, j’y suis bien obligée, mais en général, « je m’évade » MDR !
    Bon WE et bien amicalement. Coryphee

    J'aime

  6. La peinture t’inspire en ce moment ! Tu nous en offres un bel extrait ! J’imagine Iris en tailleur mauve et jaune !!! 🙂 Bon week-end et bonn anni à Noé ! BiSES

    J'aime

  7. J’aime bien cette femme qui assume ses relations tapageuses, ne se ment pas. Bisous

    J'aime

  8. Une histoire d’amour qui commence…moi j’adore ça.
    Il a l’air bien cet aquarelliste, fonce, Iris !

    J'aime

  9. Lilou, je connais une vraie « Plume » qui pourra écrire les prochains discours 😉
    Une histoire qui commence et qui va continuer ?
    Bonne semaine et gros bisous

    J'aime

  10. Courage, Iris ! Il y a tant à voir, et avec la douceur que ton coeur possède, tu illumineras tout le monde !

    J'aime

  11. Je prends le temps de me promener sur la blogosphère et ce que je viens de lire me ravti,
    bravo défi bien relevé, belle plume
    bonne soirée
    bisous
    Mandrine

    J'aime

  12. La marque de ce mois de janvier ressort dans tous les textes en filigrane plus ou moins transparente. J’aime beaucoup ta façon tonique d’aller au but et d’ajouter des pointes de couleur.

    J'aime

  13. j’aime beaucoup ton texte tout en subtilité

    J'aime

  14. il y a beaucoup d’émotions dans ce texte faire qq chose de bien et de vivant quand on est triste c’est pas évident

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s