les coins de Lilou

l'écriture est la seule forme parfaite du temps. Le Cléziot

Retrouvailles

16 Commentaires


Les trente et unième plumes

les plumes d'asphodèle

1957 – Ah les vacances, encore que Justine n’avait pas trop conscience de ce que c’était. Elle sortait de son CP et l’école terminée que faire des enfants quand les parents travaillent. Les colos c’est quand même ce que l’on fait de mieux. La maison est une ruche, la grand-mère vient aider à trier le linge. Justine part dans trois jours avec son frère Philippe de deux ans son ainé. Lessive, repassage, marquage des vêtements avec des étiquettes en tissé rouge, tout valse et les valises se remplissent. Les parents eux n’ont que deux semaines de congés payés. Départ, effervescence, pleurs et larmes, inquiétude ; C’est la première séparation pour Justine. Il faut dire que deux mois ce sera long. La famille se retrouvera le premier dimanche d’août pour la fête de la colo.

Philippe tient la main de Justine à la descente du car elle risquerait de trébucher sur le quai de débarquement. Très vite, en habitué, il court sur le chemin caillouteux qui mène au château XVIIIème transformé en centre de vacances… La joie se peint sur son visage ; revoir cette année encore ses amis Paul, Louis et Antoine… Antoine c’est un grand… douze ans

1958 : On recommence, colo, copains… Les sorties dans les bois, le bois du « derrière », le bois des noisettes, le bois de la marette… avec la gourde remplie d’eau colorée de quelques gouttes « d’Antésite ». Le soir défilé à l’infirmerie… elle plaisante pas la dame de l’infirmerie… T’as des boutons ? Impétigo ! Tu es bon pour venir tous les soirs te faire rincer à l’eau de Dalibourg et tartiner de pommade. T’as mal à la gorge ? Hop un badigeonnage des amygdales avec du mercurochrome ou bleu de méthylène, beuh….c’est froid… Je ne vous raconte pas la couleur des pipis le lendemain.

1959 – Quelle allégresse pour préparer les valises… Retrouvailles… Tous les copains sont là…. Marie, Josette, Emilie et Antoine. C’est sa dernière année… Il a quatorze ans.

Mais le grain de sable enraye la machine…. Justine est fatiguée souvent, elle a du mal à finir les sorties ; Antoine parfois la traîne, la porte. Le diagnostic tombe : angine mal soignée rhumatismes articulaires grave dit le médecin. A surveiller le problème cardiaque ! Justine va repartir. En attendant, elle dormira à l’infirmerie. Elle recevra une visite, celle d’Antoine qui vient lui dire au revoir, en cachette l’embrasser avant son départ. Adieu colo, adieu vacances…

1968 : retour à la colo… Le château est toujours là ; inchangé ? Des travaux indispensables ont été effectués. Il y a longtemps que Justine est guérie. Rien d’irréparable, pas de souffle au cœur. Justine est mono… Drôles de gamins qui jouent à la manifestation… Les séjours sont d’un mois maintenant…. En arrivant, elle rencontre une partie de l’équipe précédente…. Lorsqu’elle serre la main du directeur, elle a un sentiment bizarre, une chaleur qui l’irradie… retrouvailles ?

1972 : après avoir été mono, Justine passe à l’économat… Elle retrouve le château des colos de son enfance…. Elle rencontre le directeur un certain Antoine… Ils se regardent intensément. Oui, ils se sont vus l’an dernier ! Oui c’est lui l’Antoine de son enfance !

1974 :      Les retrouvailles !  : Amour toujours … après ripailles et bombances, les noces et la naissance d’une petite Jehanne.

Bon bilan !

16 réflexions sur “Retrouvailles

  1. Joli parcours que celui de Justine.

    J'aime

  2. Pingback: LES PLUMES 31 – Les Textes des Retrouvailles ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  3. Très beau bilan pour Justine effectivement 🙂
    Ah les souvenirs de colo ….

    J'aime

  4. Les jolies colonies de vacances….la la la la la la !!

    J'aime

  5. Coucou Lilou
    Belle bannière remplie de roses 😉
    Comme elle est jolie ton histoire et enfin une qui finie bien. Des fois, la vie c’est simple comme bonjour, des fois non…
    Bon we et gros bisous

    J'aime

    • Hélas ce ne sont pas des roses de chez moi… C’est une photo que j’ai prise en septembre dernier au Kirghizistan dans le jardin autour d’un église orthodoxe. J’aime prendre des photos de fleurs lors de mes voyages souvent nous avons les mêmes à la maison mais pas les souvenirs attachés.
      Pour l’histoire il y a une partie autobiographique et une partie fictive….
      merci
      avec le sourire

      J'aime

  6. 17 années qui ont conduit, sans crier gare, Justine sur le chemin de l’amour et de l’adultité. Encore que… Antoine, en 1959, il avait déjà attrapé le virus !

    J'aime

  7. ah c’est mieux, beaucoup mieux que chez Pierre Perret 🙂

    J'aime

  8. Elles sont formidables ces retrouvailles sur le chemin des colos… Tu nous tiens en haleine et le happy end est surprenant, ils auraient juste pu se retrouver…et être passés à autre chose chacun de leur côté ! Je n’ai pas connu le bleu de Méthylène mais l’Antésite, j’adorais ça ! Et pas de colos non plus, les parents avaient peur, pas question de nous lâcher…

    J'aime

  9. Ah les colonies de vacances de notre enfance … partir à la campagne ou à la mer ou à la montagne à petits prix quand les parents ne pouvaient pas … J’en garde de bons souvenirs même si je ne partais que 3 semaines à un mois. Les séjours de vacances sont devenus des luxes maintenant pour ceux qui n’ont pas d’aide. Et il faut dire que la chanson de Pierre Perret, pour rigolote qu’elle soit, a popularisé une idée de la colo défavorable. Dommage
    belle fin de semaine

    J'aime

  10. C’est vraiment charmant ce retour vers l’enfance qui débouche sur le futur

    J'aime

  11. Bravo, l’idée est excellente et le récit touchant. J’ai pris plaisir à le lire !

    J'aime

  12. Jolies retrouvailles que voilà !

    J'aime

  13. Les jolie colonie de vacances,…. Très beau texte, plein d’heureux souvenirs, j’adore. 😀

    J'aime

  14. une histoire qui se termine bien

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s