les coins de Lilou

l'écriture est la seule forme parfaite du temps. Le Cléziot

Un plat qui se mange froid

5 Commentaires


Anne Perry

Editions RIVAGES/NOIRun plat  qui se mange froid 001
2000
Traduction de Stéphane Carn

L’histoire : Camille travaille au service de Germaine de Staël alors enceinte de son premier enfant. Nous sommes en 1792 et la terreur règne et les dénonciations de tous ordres abondent…
Extrait de la quatrième de couverture [… Dans une cité accablée par un été caniculaire, le chaos règne. Le peuple est affamé – de pain, mais aussi de justice et de vengeance.]
Camille est veuve depuis peu. Elle doit travailler et laisse son bébé, un soir à la garde de ma meilleure amie Sophie. Las, lorsqu’elle arrivera le lendemain, ce sera le corps sans vie de son fils qu’elle découvrira. Ravagée de chagrin, elle trouvera un peu de réconfort auprès de sa maîtresse mais très vite des jalousies vont poindre et le venin va se répandre dans son esprit servant d’engrais à l’inévitable vengeance.
Ce que j’en pense : Très court roman qui ne comporte qu’une centaine de pages dans une collection de poche. Il n’a rien à voir avec ce que nous connaissons des écrits d’Anne Perry. Il se déroule en France, ce qui montre aussi que l’auteur porte un grand intérêt à cette période de notre histoire, car elle a déjà fait paraître « à L’Ombre de la guillotine », que je dois relire pour en faire un prochain billet. L’écriture est alerte et agréable. Pas d’enquête policière et pas de quartiers sombres et glauques plutôt un monde de grande bourgeoisie qui survit pendant la période trouble de la Révolution.
J’ai aimé mais comme je dis toujours ce n’est que mon avis.

Je ne sais si ce livre est toujours édité… Il est classé dans une série : « Célie » qui ne comporte que deux ouvrages. Si ce livre vous intéresse, je peux en faire un livre voyageur.

 

logo anne perry

5 réflexions sur “Un plat qui se mange froid

  1. que de livres il peut y avoir

    J'aime

  2. Je n’en ai jamais entendu parler ! Mais combien en a-t-elle écrit ???

    J'aime

  3. Dans cette « série Célie » elle a écrit deux livres : « A l’ombre de la guillotine » dont l’action se déroule pendant la révolution française, qu’il faut que je relise mais je me souviens l’avoir beaucoup aimé et celui-ci qui est un petit roman plutôt une nouvelle. C’est par hasard que je l’ai découvert…
    avec le sourire

    J'aime

  4. Pingback: Le challenge Anne Perry | Thé, lectures et macarons

  5. Je l’ai découvert par hasard également : il était à la bibliothèque.
    Le seul livre d’Anne Perry non édité par 10/18 (à ma connaissance).

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s