les coins de Lilou

l'écriture est la seule forme parfaite du temps. Le Cléziot

Bandini

5 Commentaires


John Fante

traduit de l’américain par Brice Matthieussent   bandini

1938 pour l’ édition originale

Quatrième de couverture : « Moi non plus je n’avais jamais lu quelques chose de semblable ; ou plutôt si. Je l’avais même traduit. Tous les livres de Fante ou presque, racontent la saga d’Arturo Bandini, fils d’immigrant italien du Colorado et future grand auteur grande gueule et salopard. bandini est bien sûr ce que Hank Chinaski est à Bukowski ; mais c’est surtout par le style qu’on trouve dans Walt Until Spring, Bandini 1938, Ask the Dust 1939 et dans son recueil de nouvelles Dago Red 1940 qu’on voit exactement ce qui pouvait séduire Bukowski ; la même drôlerie, la même méchanceté, le même amour, le poids des mots sur la page. »

Philippe Garnier

Los Angeles, août 1983

Libération

En général dans mes billets, je ne mets pas la quatrième de couverture… Mais il m’a semblé nécessaire de la présenter ;  elle peut éclairer les lecteurs plus avertis que moi.

 

l’histoire : un homme Svevo Bandini, immigré italien, quarante deux ans marié et père de trois enfants trois garçons vit avec sa femme Maria elle aussi immigrée, dans le Colorado. La vie est difficile pour cette famille. Il est maçon et l’hiver c’est souvent le chômage dû aux intempéries. Les dettes s’accumulent pour le couple, chez l’épicier, pour la maison. Les relations du couple sont particulières : Maria adore son mari mais qui ne sait pas le lui rendre.

Il lui est fidèle jusqu’au jour où, il quitte la maison après avoir appris que sa belle-mère qu’il déteste et c’est réciproque vient rendre visite à sa fille. Il faut bien reconnaître que c’est une vraie marâtre qui prend tout son petit monde pour des moins que rien. La fugue va durer….L’histoire se passe avant Noël et dure quelque temps après en janvier. Il fait très froid, la neige recouvre la ville.

Ce que j’en pense : Il m’est bien difficile de parler de ce livre tant mes impressions sont contradictoires. D’un côté, l’envie de terminer un livre pour savoir comment va se terminer cette tranche de vie racontée à deux voix alternativement : celle de Svevo puis celle d’Arturo fils ainé de quatorze ans , d’un autre côté, un certain malaise créer par l’attitude d’une mère confite en religion qui égrène un chapelet toute la journée et à la moindre occasion, qui aime ses enfants mais pas autant que son mari, qui se laisse sombrer dans une dépression et puis la cruauté. C’est un personnage bizarre, et qui m’est en fait peu sympathique pas son comportement. Il est certain que la douleur fait grandir ces enfants plus vite, à entrer plus vite comme Arturo dans le monde des adultes où il se perd un peu dans une forme de folie, de délire dérivant vers le mensonge. Il s’inventera un monde à lui pour justifier ses actes ou sa colère.

Ce récit est le premier tome d’une série de quatre de John Fante ; Ce héros Arturo Bandini, c’est lui John personnage border line… ; une identification, une autobiographie en somme à peine romancée.

Et comme j’ajoute toujours ce n’est que mon avis et même si le livre ne m’a pas déplu je ne pense pas lire les trois autres.

5 réflexions sur “Bandini

  1. Ah… J’ai Demande à la poussière dans ma PAL, j’espère qu’il me plaira plus qu’à toi sur celui-ci. D’ailleurs je ne sais même pas mais fait-il partie de cette série celui que j’ai ?
    Bonne journée Lilou bisous 🙂

    J'aime

  2. Ben ! la magie du hasard ! Nous avons fait une lecture commune aujourd’hui avec Jérôme, Val et Emmanuelle sur ce livre ! On t’intègre !
    J’ai bien plus aimé que toi et j’ai eu de la sympathie pour Maria.

    J'aime

  3. Pingback: Bandini | Thé, lectures et macarons

  4. J’ai bien aimé ce roman mais je n’en ferais pas la roman du siècle. Je lirais bien le deuxième tome tout de même car c’est visiblement le plus abouti.

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s