les coins de Lilou

l'écriture est la seule forme parfaite du temps. Le Cléziot

L’homme au ventre de plomb

4 Commentaires


Lecture commune Nicolas Le Floch  proposée par Syl

                                    L’homme au ventre de plomb

Jean François Parot

Collection grands détectives

Le jeune et fringant Nicolas Le Floch, policier, placé sous la protection de Monsieur de Sartine, lieutenant de police de Louis XV, a résolu avec brio l’énigme des Blancs-Manteaux ; une affaire complexe pouvant compromettre le roi lui-même. Pour le remercier, Louis XV le nomme « magistrat et commissaire au Châtelet » et lui redonne son titre de marquis puisque fils naturel du marquis de Ranreuil.

Nicolas, âgé de vingt trois ans à peine, exerce pleinement ses fonctions avec la  bienveillance de Gabriel de Sartine. C’est  un bon flic, avec du flair, de la prestance, et beaucoup de charisme.

Nous retrouvons dans cette aventure, le jeune commissaire en service à l’opéra où l’on donne la première des « Paladins » de Jean Philippe Rameau, pièce à laquelle assiste Madame Adélaïde fille ainée et adorée du roi.

Monsieur de La Borde, premier valet de Louis XV, ami de Nicolas, badine tout en lui présentant les chaperons de Madame, le comte de Ruissec dont l’épouse, première dame de compagnie d’Adélaïde. Soudain Nicolas s’aperçoit que dans la loge, royale, il se passe quelque chose d’anormal. Un homme parle à l’oreille le comte qui lui-même s’adresse à son épouse et tous deux se levèrent pour quitter la loge.

Ainsi commence une nouvelle enquête difficile pour Nicolas. Le fils du comte de Ruissec le vicomte est retrouvé mort apparemment il se serait homicidé. Mais c’est compter sans la pugnacité du jeune policier pour découvrir la vérité.

Coté famille, il y a beaucoup de questions….  La mort de la comtesse de Ruissec alors qu’elle avait rendez-vous avec Nicolas… l’apparition de la fiancée du vicomte, d’une comédienne dont les charmes ne laissent pas Nicolas indifférent… le secret du vidame, fils cadet du comte de Ruissec …

Coté histoire, complot politique, la guerre de sept ans est un désastre, complot religieux, l’influence des jésuites s’étend et leur expulsion devient un problème plus important que le protestantisme ou bien ne serait-ce que des histoires de femmes, la marquise de Pompadour perd de son pouvoir, le roi a bien d’autres maîtresses et l’animosité de Madame Adélaïde à son égard devient pesante.

Voilà pour l’intrigue….

Mon avis : je suis toujours aussi passionnée par les aventures de Nicolas Le Floch ; elles se situent dans une période historique qui contrairement aux apparences est très sombre ;  où les complots fusent et les ennemis mal identifiés. Cela aussi permet de mettre en lumière des personnages qui ont été influents à cette période comme Choiseul et surtout Gabriel Sartine dont j’ai découvert l’existence.

Cependant, je me demande si les jours ne comptaient pas quarante huit heures ! Ils avaient des journées chargées ; faire en une heure aller retour Paris Versailles par la vallée de Chevreuse…. Je n’oublie pas non  plus certaines recettes qui mettent l’eau à la bouche.

Rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle aventure : Le fantôme de la rue Royale.

logo-nicolas-le-floch                           polar chez liliba

80010040_p

pour illustrer la dernière partie de mon billet :

Sans titre 1                                Sans titre 2

4 réflexions sur “L’homme au ventre de plomb

  1. J’apprécie aussi cette série et je me laisse porter par ces histoires. La langue est un régal.

    J'aime

  2. Ravie que tu continues l’aventure avec le sourire. C’est vrai qu’il faut suivre le tempo ! Lien pris.

    J'aime

  3. Pingback: L’homme au ventre de plomb | Thé, lectures et macarons

  4. Tu me donnes envie de relire cet auteur !

    J'aime

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s