les coins de Lilou

l'écriture est la seule forme parfaite du temps. Le Cléziot

L’élégance du hérisson

5 Commentaires


le hérisson
> 

Avez-vous déjà vu un hérisson ? Oui bien sûr,  tous piquants dehors … Mais à l’intérieur.

C’est un malin ! Pourquoi un hérisson ne serait-il pas intelligent ?

Je crois que c’est ce que veut expliquer Muriel Barbery en suivant les deux personnages principaux de son roman « l’élégance du hérisson »

Une histoire qui commence à deux voix : première voix : le récit de Renée, cinquante quatre ans, concierge d’un immeuble parisien dans un quartier de la riche bourgeoisie. Il s’y côtoie là un député et sa famille, un écrivain critique gastronomique connu et reconnu.

Renée, veuve, fille solide venue de la campagne brosse avec un pinceau trempé dans un peu de vitriol  les caractères, les comportements des locataires ou propriétaires des appartements. Il faut dire qu’elle a beau n’être que concierge, elle est cultivée…Elle est autodidacte et elle confie au fil des pages comment elle s’est réfugiée dans « l’apprentissage culturel ». On apprend les blessures qui l’ont menées sur ce chemin et comment et pourquoi elle préfère dissimuler ses connaissances et sa personnalité aux autres. Elle a une amie, Manuela femme de ménage portugaise  avec qui elle s’accorde des pauses thé. Elle dit que c’est sa seule amie.

La deuxième voix elle celle d’une toute jeune fille, Paloma, même pas encore vraiment ado ; terriblement intelligente, précoce qui pense déjà en adulte. Elle juge ; elle porte un regard  sans complaisance sur cette bourgeoisie dont elle fait partie à son corps défendant. Elle raconte à coup de griffes acérées les manies, les « psys » de sa mère, les soucis de député de son père, la frivolité de sa sœur Colombe. J’ai noté le manque d’originalité : deux filles même prénom décliné Colombe Paloma. Elle mal dans son cuir, le costume que la vie lui taille n’est pas adaptée et poids de la vie est déjà trop lourd. Elle a décidé de se suicider à une date très précise.

Seulement voilà, cette vie bien huilée va basculer le jour du décès de l’écrivain. L’appartement sera vendu et acheté par un japonnais.  Quelques répliques d’Anna Karénine chambouleront la petite vie tranquille et cachée de Renée.  L’amitié qui va se tisser avec ce personnage et avec la petite Paloma va complètement bouleverser sa vie.

Loin d’être triste ou ennuyeux, ce roman est bourré d’humour, de tendresse aussi. La fin nous laisse à penser qu’à l’aube de la mort on peut encore avoir l’espoir.

Prix des libraires 2007

a-tous-prix

5 réflexions sur “L’élégance du hérisson

  1. Il est très agréable ton nouveau blog 😉 J’ai ce livre dans ma PAL, j’ai hâte de le lire il m’intéresse beaucoup mais je ne sais pas encore quand…
    Je le trouve très bien ton premier billet 🙂
    Tu n’es pas obligée de mettre la date à la fin car il est déjà daté ton article au début 😉
    Bonne journée Lilou 🙂

    J'aime

  2. Mais voilà un beau billet, tu vois bien que tu sais faire !!! 😆 Tu peux mettre une photo aussi en arrière-plan si tu veux, tu vas apprivoiser doucement… J’avais noté ce livre et tu me donnes envie, il faut que je sois raisonnable, j’ai encore tant à lire dans ma PAL. Bises Lilou and welcome sur WP !! 😀

    J'aime

  3. Pingback: Challenge Animaux du monde : les inscrits et les billets. | deslivresetsharon

  4. Merci pour ta participation.
    IL est dans ma PAL, le tout est que je parvienne un jour à l’en sortir.

    J'aime

  5. Pingback: Challenge animaux du monde : tentative de bilan | deslivresetsharon

Votre petit mot en passant

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s